Confiance en soi ou estime de soi ?

Souvent confondues et pourtant intimement liées, la confiance et l’estime de soi expriment bien deux notions différentes, se développent et s’entretiennent différemment.

Je manque de confiance en moi : qu’est-ce qui se cache derrière ?

La confiance en soi, une affaire de ressenti …

La confiance en soi, c’est le sentiment d’être capable de faire quelque chose, d’avoir les ressources pour le faire, c’est à quel point on se sent capable.

Avoir confiance en soi, c’est croire en son potentiel, ses capacités, ses qualités, ses valeurs, ses possibilités.

  • Ai-je les ressources internes nécessaires pour affronter cette situation ?
  • Suis-je capable d’y arriver ?

La confiance en soi est, en conséquence, le carburant qui va nous permettre de passer à l’action, de prendre des décisions, d’agir, d’oser, de nous lancer. 

Elle s’entretient et se nourrit continuellement afin de faire face, même aux situations les plus complexes.

… qui se nourrit de l’expérience…

Le moteur de la confiance en soi, c’est donc l’action : si on ose agir, alors on prend confiance en soi. Et si on a confiance en soi, alors on n’hésite plus à agir ! C’est un cercle vertueux.

Le chemin à parcourir pour gagner en confiance en soi est donc une somme de petits succès.
Plus on accumule d’expériences dans un domaine, plus la confiance en soi va se développer. Lorsque l’on fait quelque chose pour la première fois de sa vie (apprendre à jouer d’un instrument par exemple), difficile de se sentir capable tant que l’on n’a pas suivi son premier cours. La confiance en sa capacité à jouer d’un instrument de musique va s’acquérir au fur et à mesure des cours.

…et qui est différente de l’estime de soi.

Alors que la confiance fait référence à la capacité à réaliser quelque chose, l’estime de soi, quant à elle, renvoie à la valeur que l’on attribue à soi-même.
C’est la capacité à penser que l’on a de la valeur, son degré de satisfaction de soi-même, à l’appréciation que l’on se fait de soi.

Je ne vaux pas grand-chose.

Je ne vois pas ce que mon copain me trouve de spécial.

J’ai de la difficulté à m’accorder de l’importance.

Voilà des pensées qui démontrent un manque d’estime de soi !

L’estime de soi est faite de 4 composantes : 

  • confiance en soi : (mes capacités) 
  • l’image de soi : (ce que je pense renvoyer) .
  • l’amour de soi : (l’amour que j’ai pour moi-même)
  • l’acceptation de soi : (comment je m’accepte) 

Ainsi, on peut jouer individuellement sur ces 4 composantes, après avoir identifié où se trouve une lacune. 

Et d’une manière plus générale, une bonne estime de soi repose sur la reconnaissance de ses qualités, de ses atouts, de ses goûts, de ses opinions. 

Pour reconnaître sa valeur, il faut donc bien se connaître pour se faire une idée juste, complète et valorisante de qui nous sommes.

Et vous, avez-vous fait cette distinction ?

Publié par Francine Garcia

Coach professionnelle certifiée, passionnée par les relations humaines et engagée dans l'accompagnement des personnes dans leur (r)évolution professionnelle.

Laisser un commentaire

Prendre contact