Expatriation : comment réussir son retour en France

La période COVID ou ces dernières années ont peut-être marqué pour vous le temps du retour en France après une, voire plusieurs, expériences à l’international. Dans cette situation, on se dit souvent “je rentre en France, je rentre à la maison, c’est chez moi donc ça va être facile”. Mais intrinsèquement, cela reste une période de transition et de changement (choisie ou non) qu’il faut aborder comme une nouvelle expatriation.

Comme en témoigne le dernier baromètre de l’expatriation, les plus grandes difficultés rencontrées par les expatriés rentrés en 2021, ont portées sur :

  • la vie sociale
  • Les démarches administratives
  • la recherche d’emploi

Voici quelques conseils, issus de notre parcours de coach mais aussi de nos expériences personnelles, pour appréhender et mieux gérer ce retour avec sérénité :

Conseil n° 1 : Faites-vous confiance

De la même manière que vous avez réussi à vous créer un nouveau cercle social dans ce pays étranger (certains sont devenus des amis, que vous avez recroisés ou que vous croiserez lors d’une prochaine expatriation), provoquez les rencontres qui vous permettront de tisser ces nouveaux liens : que ce soit autour de l’école (le moment du dépôt à l’école, les anniversaires, sont très importants pour nouer des connaissances), dans le cadre d’activités sportives, associatives et culturelles (en France , on tisse plutôt des liens au travers d’activités, alors multipliez-les !), avec les nouveaux collègues de travail… Toutes les occasions seront bonnes pour recréer ce cercle amical. Et cela veut dire : sortir !

Que dire des démarches administratives dans une langue étrangère (parfois laborieuses et ubuesques dans certains pays) qui ont mis vos nerfs et votre patience à rude épreuve et qui deviendront pour vous, français, une simple “formalité” une fois rentré(e) au pays : Oui l’administration française n’est pas réputée pour sa simplicité, mais elle a aussi ses facilités : capitalisez sur votre propre expérience !

Conseil n° 2 : Laissez-vous du temps

Vous aurez constaté que la temporalité est parfois différente lorsqu’on vit à l’étranger : on sait qu’on vient pour un laps de temps défini, donc tout se noue beaucoup plus rapidement (les invitations se font beaucoup plus rapidement, l’entraide se pratique immédiatement) aussi parce que l’on partage les mêmes appréhensions, les mêmes questionnements des nouveaux arrivés.

Vous avez quitté un pays, qui a lui aussi changé et évolué, laissez vous le temps de réapprivoiser votre environnement au regard de la nouvelle personne que vous êtes devenue.

Accepter que cela prenne du temps, c’est aussi accepter de repositionner ses priorités, ses envies et ses besoins dans cette nouvelle vie en France.

De tous les conseils que nous pouvons vous donner, celui-ci est le plus important : gardez le regard neuf et enthousiaste que vous aviez lors de l’expatriation.

Conseil n° 3 : Faites-vous accompagner

Comme vous avez su demander de l’aide à votre arrivée dans ce nouveau pays (association d’accueil, autres français déjà sur place, ambassade…), n’hésitez pas à solliciter des conseils auprès de professionnels (mairie, conseil régional, coach carrière, cabinets de recrutement…).

Certaines entreprises françaises, peu aguerries aux carrières et parcours professionnels à l’étranger, vont parfois avoir quelques difficultés à faire le pont entre vos expériences internationales et leurs besoins en interne.

Que vous ayez travaillé ou non pendant cette période, vous avez bougé, évolué et développé de nouvelles compétences aussi (organisationnelles, relationnelles, adaptabilité…) qui intéressent aujourd’hui les entreprises : des profils évolutifs, multi casquettes, et habitués au changement.

Vous revenez plus “riche” de cette expérience !

L’accompagnement par un coach carrière peut vous permettre d’identifier votre nouvelle valeur ajoutée et de la croiser avec le marché du travail français. De même qu’il peut vous aider à rassurer votre recruteur sur le fait que vous n’allez pas le quitter demain pour des cieux plus bleus. 

Il saura réaliser ce travail de relecture de votre parcours pour en extraire l’essentiel, identifier vos nouvelles aspirations et parfois repositionner le curseur de votre confiance en vous au bon endroit.

Quel que soit l’objet de l’accompagnement, il vous permettra d’aller plus vite et peut-être plus loin que si vous avanciez seul(e) avec vos doutes.

De tous les conseils que nous pouvons vous donner, celui-ci est le plus important : gardez le regard neuf et enthousiaste que vous aviez lors de l’expatriation. Il vous permettra de vous projeter avec la même curiosité et adaptabilité pour vous projeter en confiance dans votre nouvelle vie en France.

A votre tour, partagez avec nous votre plus grand challenge à votre retour d’expatriation ! Qu’est-ce qui a été difficile et qu’est-ce que vous avez retrouvé avec plaisir ?

Publié par Francine Garcia

Coach professionnelle certifiée, passionnée par les relations humaines et engagée dans l'accompagnement des personnes dans leur (r)évolution professionnelle.

Laisser un commentaire

Prendre contact