7 règles pour gérer son parcours professionnel

Eviter les situations difficiles et cultiver son employabilité, s’entretient chaque jour. Voici quelques repères simples à garder à l’esprit tout au long de notre parcours professionnel.

Je rencontre beaucoup de personnes qui sont en difficulté dans leur parcours. A partir de leurs expériences, on peut arriver à établir une liste d’erreurs à éviter et définir quelques clés qui vont vous permettre d’avancer plus sereinement sur votre chemin professionnel.

#1 Changer de poste / Changer de société

Tous les 2 ans/5 ans en fonction de votre activité. Tout d’abord, c’est un vecteur de progression professionnelle. Ensuite, cela va vous permettre de montrer votre capacité d’adaptation. Enfin, on s’aperçoit que les salariés restés au même poste trop longtemps, voient leur employabilité chuter drastiquement.  

#2 Se former régulièrement

Vous avez droit à la formation professionnelle, quelle que soit votre situation. Il est impératif de vous en servir. Pour acquérir des connaissances sur une nouvelle technologie, sur une compétence métier, sur des compétences transversales. Vous ne savez pas quoi faire ? Faites certifier vos niveaux de langue ou votre expertise sur un domaine. Découvrez un nouveau sujet qui vous intéresse. Apprendre est toujours un investissement.

#3 Tous les 10 ans, faire un bilan professionnel

En général, vous l’avez fait à 18 ans quand vous vous êtes positionné post-bac. Mais c’est une étape à répéter régulièrement. Tous les 10 ans (pour un repère temporel actuel), prendre le temps de se repositionner, permet de repartir plus en accord avec ses choix (on a tendance à oublier ce qu’on choisit et à se laisser porter par le quotidien qui devient alors un fardeau). Un bilan à 40 ans est un strict minimum.

#4 Rester curieux

Cela vous appartient. Vous l’étiez adolescent et jeune adulte, il n’y a aucune raison que ça s’arrête. Mais l’ingénuité (comme le plaisir) est à cultiver. Il est assez courant au bout d’un certain temps d’avoir l’impression d’avoir fait le tour, de ne plus être très étonné. Beaucoup se disent que c’est l’âge. C’est surtout qu’un changement s’impose. 

#5 Suivre les évolutions (technologiques ou autres)

Nous avons vécu avec l’arrivée de l’ordinateur, puis d’internet, une dématérialisation générale. Ce type de changements intervient aussi dans les métiers qui se transforment et de plus en plus vite. Refuser de voir les changements parce qu’on ne se sent pas concerné, parce qu’on ne souhaite pas changer, parce qu’on a peur des implications, sont les principales erreurs qui peuvent vous coûter très cher dans notre parcours.

#6 Être raisonnablement exigeant

En vouloir trop sans tenir compte des évolutions du marché est aussi néfaste que ne pas prétendre ou réclamer au minimum ce qui nous convient.

#7 Avoir deux coups d’avance

Vous devriez savoir en permanence dans quelle voie vous souhaitez évoluer pour les deux prochaines années. Ce chiffre est un repère certaines fois, ce sera plus, d’autres moins, tout dépendra de vos objectifs. Mais l’important est de se définir une voie qui va servir de guide et vous permettre d’évaluer les opportunités à travers le prisme de vos besoins réels. Ainsi, vous ferez des choix conscients, qui vous éviterons les regrets plus tard.

Publié par Loetissia Gueugnon-Gillet

Coach carrière certifiée, passionnée par le monde de l'entreprise, la formation, la communication, les neurosciences, toujours heureuse d'apprendre. ;)

Laisser un commentaire

Prendre contact